Archives de Catégorie: HYPER-V

[ #SharePoint in @Azure ] Which VM for my farms ? (part 2)


[ #SharePoint in @Azure ] Which VM for my farms ? (part 2).

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans AZURE, Ferme, Gouvernance, HYBRIDES, HYPER-V, SHAREPOINT 2013

Les points à prendre en compte pour la consommation de la VM AZURE de SharePoint 2013


Suite à mes tests voici quelques points à prendre en compte:

  • Aperçu rapide de la tarification Azure

http://azure.microsoft.com/fr-fr/pricing/overview/

Capture0

Simple et transparente. Paiement à l’utilisation. Mais, il faudra prendre en compte les points à suivant afin d’optimiser la consommation de la VM avec AZURE. A la fin de cet article je vous montre comment activer votre Ferme SharePoint 2013.

visual-freetrial[1]

Exécutez :

jusqu’à 10 sites Web par région gratuitement dans un environnement mutualisé. Mettez à niveau en toute transparence un modèle d’instance réservée ou mutualisée partagée payée au fur et à mesure que votre trafic augmente.

  •  votre site de production dans un environnement mutualisé avec prise en charge de noms de domaines personnalisés, FTP intégré, G, TFS et Web Deploy.

Équilibrez la charge jusqu’à 500 sites Web par région dédiée à vos applications. Comprend des noms de domaine personnalisés, un support FTP, Git, TFS et Web Deploy intégré.

Conclusion :

Effectivement, cette approche peut-être une bonne solution pour gérer un projet + des formations.

Au niveau d’un client il faut utiliser : http://azure.microsoft.com/fr-fr/pricing/calculator/

Aucun coût de démarrage. Paiement à l’utilisation.

Capture1

Version d’évaluation gratuite d’un mois

Inscrivez-vous et obtenez 150 € à utiliser sur tous les services Azure

Abonné MSDN ?

Obtenez jusqu’à 1 380 € services Azure supplémentaires par an

http://azure.microsoft.com/fr-fr/pricing/member-offers/msdn-benefits/

http://azure.microsoft.com/fr-fr/pricing/member-offers/msdn-benefits-details/

Start-up ?

Rejoindre le programme BizSpark et obtenir des services Azure gratuits

Usage à des fins de formation ?

Les écoles et établissements peuvent recevoir des avantages spéciaux

http://azure.microsoft.com/fr-fr/pricing/free-trial/

Liens rapides pour la tarification

http://azure.microsoft.com/fr-fr/pricing/calculator/

http://azure.microsoft.com/fr-fr/pricing/calculator/?scenario=virtual-machines

Achats:

http://azure.microsoft.com/en-us/pricing/purchase-options/

http://azure.microsoft.com/en-us/pricing/overview/

Capture2

http://azure.microsoft.com/en-us/support/plans/

Azur offre des options de support flexible pour les clients de toutes tailles de développeurs commençant leur voyage dans les nuages aux entreprises de déployer des applications stratégiques. Ces options de support technique vous fournissent la meilleure expertise disponible pour augmenter votre productivité, réduisez vos frais d’entreprise et accélérer le développement de votre application.
Capture3
Forum Aux Questions :
 Puis-je utiliser mon abonnement de développement et de test MSDN Azure pour exécuter des applications de production ?

Les abonnements de développement et de test MSDN Azure sont exclusivement réservés au développement et aux tests. Les charges de travail de production doivent être exécutées dans le cadre d’abonnements standard.

 Y a-t-il d’autres limitations pour cet avantage ?

L’avantage Azure MSDN est exclusivement réservé à des fins de développement et de test et bénéficie d’un tarif réduit. L’utilisation dans le cadre de l’abonnement Azure MSDN ne comporte pas de contrat de niveau de service soutenu financièrement. Nous nous réservons le droit d’interrompre toute instance (machine virtuelle ou service de cloud computing) qui s’exécuterait en continu pendant plus de 120 heures ou si nous déterminons qu’une instance est utilisée à des fins de production. Cette fonctionnalité est disponible pour les abonnés MSDN, dans la mesure du possible. La disponibilité n’est pas garantie.

 Si je désactive la limite de dépense, puis-je la réactiver par la suite ?

Oui.

 L’offre de paiement à l’utilisation pour le développement et les tests MSDN est-elle disponible dans le cadre de mon Contrat Entreprise ?

Non, pas pour l’instant.

 Pourquoi dois-je envisager d’utiliser l’offre de paiement à l’utilisation pour le développement et les tests MSDN au lieu de simplement étendre mon abonnement Azure MSDN existant ?

L’offre de paiement à l’utilisation pour le développement et les tests MSDN permet aux administrateurs de compte de créer plusieurs abonnements et d’attribuer des coadministrateurs spécifiques, qui sont également des abonnés MSDN, à chaque abonnement. Ceci permet à plusieurs équipes de posséder des environnements isolés et de contrôler l’appartenance à chaque projet séparément.

 Tous les coadministrateurs doivent-ils être des abonnés MSDN ?

Les taux avec remise importante pour le développement et le test inclus dans l’offre de paiement à l’utilisation pour le développement et les tests MSDN nécessite que chaque propriétaire de compte et coadministrateur soit un abonné MSDN.

 Ma société compte plusieurs abonnés MSDN. Leurs crédits Azure peuvent-ils être groupés ?

Le groupement de crédits n’est pas disponible, car cet avantage est destiné à des abonnés individuels.

——————————————————————————————————————-

Conclusion:

Bienvenue dans Windows Azure !

https://account.windowsazure.com/Home/Index

Capture4

Ensuite la procédure est simple :

Le compte AZURE gratuit est créé avec un compte Live de MICROSOFT.

Capture5

Cliquez sur NEWS

Capture6

Sélectionnez SharePoint Server Farm

Capture7

Lancez la configuration et complétez les champs

la création est prise en compte

Capture8

Create a SharePoint farm

Capture9

Détails du panneau de configuration :

Capture10

La suite est une question de choix, mots de passe – noms – etc.

Mais il faut bien tout noter avant de valider afin de sauvegarder sa démarche !

Pensez aussi à arrêter les VM en fin d’utilisation autrement vous allez rapidement dépasser votre budget.

Si vous voulez un rendu « classique » après configuration de la ferme cliquez ici :

Capture11

Et pensez à surveiller votre compte « Billing » :

Capture12

La meilleure solution et d’essayer !

Pour ma part j’ai deux comptes différents et deux fermes.

Capture00

Comme MVP SharePoint j’ai la possibilité de largement travailler sur AZURE sans restrictions.

Cette approche de l’AZURE par rapport à SharePoint 2013 est une bonne idée.

Faut-il quand même connaître et comprendre SharePoint 2013 + SQL + AD et les serveurs Windows 2012…

 

Pierre Erol GIRAUDY

MVP – UGSF – AZEO

EROLMVPMOSS.jpg

UGSF-logoCouleur_thumb.jpg

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans AZURE, Ferme, HYBRIDES, HYPER-V, SHAREPOINT 2013

Architectures et de la virtualisation de batteries de serveurs pour SharePoint 2013


L’architectures de la virtualisation de batteries de serveurs dédiée à SharePoint 2013 est un vaste sujet… 7 points fondamentaux y sont abordés ici.

Quelles que soient les raisons de la virtualisation de SharePoint 2013 ou l’étape du processus d’adoption de la virtualisation, la conception d’une architecture SharePoint 2013 virtuelle doit prendre en charge des objectifs informatiques et professionnels, immédiats et à long terme.

Par ailleurs, elles doivent tenir compte des changements à venir – évolutions – plans de Gouvernances –  sécurités – performances des serveurs virtuels (compétences internes de management de ceux-ci) et enfin des performances des cartes et routeurs…

Bien souvent, les architectes qui planifient un environnement virtuel appliquent les besoins d’une solution SharePoint 2013 déployée dans un environnement physique à un environnement virtuel. Cela va inclure des éléments tels que les besoins relatifs à la topologie de la batterie de serveurs, à la capacité, aux performances et à la continuité des opérations.

Vous pouvez utiliser le nombre de serveurs de bases de données, serveurs web frontaux et serveurs d’applications (y compris les serveur d’applications qui ont un rôles spécifiques) pour déterminer le nombre d’ordinateurs virtuels et le nombre de serveurs hôtes de virtualisation nécessaires à une batterie de serveurs virtualisé.

Avant de concevoir une architecture virtuelle et l’infrastructure de prise en charge, vous devez identifier la configuration système nécessaire. Dans de nombreux cas, vous pouvez utiliser une solution SharePoint existante ou planifiée, ainsi que l’infrastructure physique qui prend en charge la solution.

Le fait que SharePoint Server 2013 soit déjà déployé peut affecter le processus d’identification de la configuration système et la prise de décisions relatives à la conception. L’état actuel de la technologie de virtualisation dans une organisation est un autre facteur.

———————————————————————

Exemple d’architectures virtuelles pour des batteries de serveurs de taille moyenne à grande:

Vous pouvez allouer davantage de ressources aux images virtuelles, si vous utilisez des serveurs hôtes plus grands. L’illustration suivante fournit un exemple d’implémentation qui utilise davantage d’UC et de mémoire RAM.

Rôles serveur web et serveur d’applications avec augmentation de la mémoire RAM et des UC dans un environnement virtuel

Schéma

Archi2WFE

Voir la conception détaillée et processus de spécification
système pour une batterie de serveurs virtuelle SharePoint 2013

Nous vous recommandons de tester la stratégie (et les outils) d’analyse et de rapport que vous souhaitez utiliser pour l’environnement de production. La réalisation de tests sur les batteries de serveurs en pré-production vous permet de disposer d’éléments d’analyse et de rapport pleinement opérationnels lors de l’entrée en production de la batterie de serveurs.

En conclusion, votre architecture et vos spécifications système continueront d’évoluer au fil des étapes de pré-production et de production. Nous vous recommandons de continuer à exécuter des tests de référence jusqu’à ce que la batterie de serveurs soit stabilisée dans l’environnement de production.

Architecture révisée pour la batterie de serveurs virtuelle – Topologie de batterie de serveurs virtuelle avec deux ordinateurs hôtes Hyper-V

Comment tester des rôles serveur spécifiques

TestRolesPhysiqueServeurs

Dans cette illustration, des rôles spécifiques sont déployés dans l’environnement virtuel. Un serveur de test physique est configuré pour tester chaque rôle, à raison d’un à la fois, ce qui vous permet de collecter les données de référence côte à côte. Veillez à tenir des différences entre les environnements physique et virtuel susceptibles d’affecter les résultats des tests, telles que celles relatives aux spécifications matérielles.

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff607811.aspx

Déploiement sur une batterie de serveurs moyenne

Cette architecture introduit la répartition de la topologie sur trois niveaux : les serveurs web dédiés, les serveurs d’applications dédiés et un ou plusieurs serveurs ou clusters de bases de données. La séparation du niveau des serveurs frontaux et du niveau des serveurs d’applications permet une plus grande souplesse pour l’isolation des services et l’équilibrage de la charge sur le système.

Cette architecture, qui est la plus courante, inclut un large spectre de topologies de services et de tailles de batterie de serveurs. Un déploiement sur batterie de serveurs moyenne convient dans les environnements caractérisés par :

  • plusieurs applications de      service réparties sur plusieurs serveurs. Un ensemble standard de      fonctionnalités pouvant inclure le service Office Web Apps, le      service de profil utilisateur, le service de métadonnées gérées et le      service de calcul Excel ;
  • une base d’utilisateurs      contenant des dizaines de milliers d’utilisateurs et une charge de 10 à      50 demandes par seconde ;
  • un magasin de données de 1 à      2 téraoctets.

MediumFarm

———————————————————————————————————————-

Point n°1) Les Cluster SQL Physiques sont recommandés par MICROSOFT, dans le cas de la virtualisation il faut une parfaite maitrise des solutions de virutalisations (HYPER-V – voir le point n°3)

—————————————————————————–

Point n°2) Hardware requirements—database servers

The requirements in the following table apply to database servers in environments that have multiple servers in the farm.

Component Minimum requirement
Processor
  • 64-bit, 4 cores         for small deployments (fewer than 1,000 users)
  • 64-bit, 8 cores for medium deployments (between         1,000 to 10,000 users)
RAM
  • 8 GB for small         deployments (fewer than 1,000 users)
  • 16 GB for medium deployments (between 1,000 to         10,000 users)

For    large deployments over 10,000 users. This document does not apply to search    in SharePoint 2013.

These    values are larger than those recommended as the minimum values for SQL    Server because of the distribution of data that is required for a SharePoint    2013 environment. For more information about SQL Server system requirements.

Hard   disk 80 GB   for system driveHard   disk space depends on how much content that you have in your deployment. For   information about how to estimate the amount of content and other databases   for your deployment.

http://technet.microsoft.com/us-us/library/cc262485.aspx#section3

——————————————————————————————–

Exemple d’architectures virtuelles pour des batteries de serveurs de taille petite à moyenne

Notre exemple de batterie de serveurs

Afin d’illustrer le processus de création et d’affinement de la conception et des spécifications système d’une batterie de serveurs, nous avons recours à une batterie de serveurs de petite/moyenne taille configurée pour utiliser le service de recherche.

Par souci de clarté, nous n’avons pas inclus d’autres applications de service à prendre en compte dans votre conception.

La figure suivante illustre notre exemple de batterie de serveurs déployée sur des ordinateurs physiques.

ArchiVM

Il s’agit de notre point de départ pour l’élaboration d’une architecture de batterie de serveurs virtuelle et la définition de spécifications système adaptées à un déploiement de batterie de serveurs de type preuve de concept ou pilote.

Figure 1. Batterie de serveurs de petite/moyenne taille déployée sur des ordinateurs physiques

Remarque :
Les   étiquettes numérotées (1X – 6X) dans la figure 1 identifient   les composants de batterie de serveurs ou les configurations de serveurs qui   doivent faire l’objet d’un examen approfondi.

Les spécifications système des ordinateurs virtuels et des ordinateurs hôtes Hyper-V figurant dans le schéma suivant sont données à titre indicatif. Elles ne sont pas normatives.

Les ordinateurs virtuels sont configurés en fonction des besoins minimaux de chaque rôle serveur.

Figure 2. Topologie de batterie de serveurs virtuelle avec deux ordinateurs hôtes Hyper-V

Remarque :
Les   étiquettes numérotées (1X – 5X) dans la figure 2 identifient   les composants de batterie de serveurs ou les configurations de serveurs qui   doivent faire l’objet d’un examen approfondi.

Spécifications système des ordinateurs hôtes Hyper-V (Hôte-1 et Hôte-2)

Spécifications Analyse
Mémoire Hôte-1 :   96 Go de mémoire RAMLe   besoin total en mémoire est de 68 Go (4 Go sont alloués pour la   charge de traitement et 64 Go sont alloués pour les ordinateurs   virtuels), ce qui laisse 28 Go de mémoire RAM disponible pour la montée   en puissance par unité des ordinateurs virtuels ou la montée en charge de la   batterie de serveurs.

Remarque :
L’allocation     de mémoire pour la charge de traitement d’un ordinateur hôte de     virtualisation Hyper-V est généralement estimée à 2 Go. Cependant, pour un     environnement virtualisé à base de produits SharePoint, nous vous     recommandons d’utiliser 4 Go pour la charge de traitement lors du calcul     des besoins en mémoire.

Hôte-2 :   96 Go de mémoire RAM

Le   besoin total en mémoire est de 48 Go (4 Go sont alloués pour la   charge de traitement et 44 Go sont alloués pour les ordinateurs   virtuels), ce qui laisse 48 Go de mémoire RAM disponible pour la montée   en puissance par unité des ordinateurs virtuels ou la montée en charge de la   batterie de serveurs.

Processeurs Le ratio   entre l’UC virtuelle et l’UC logique est de 2:1 sur l’Hôte-1 et de 1,5:1 sur   l’Hôte-2. Ces ratios se situent dans des limites acceptables.

Remarque :
Dans     un environnement virtualisé à base de produits SharePoint, l’allocation de     mémoire aux ordinateurs virtuels a un effet bien plus important sur les     performances qu’une UC saturée de demandes sur l’ordinateur hôte de     virtualisation.
Extensibilité Les deux   ordinateurs hôtes disposent de ressources suffisantes pour une montée en   puissance par unité des ordinateurs virtuels ou une montée en charge via   l’ajout d’ordinateurs virtuels.
Remarque :
Architecture   de l’UC des ordinateurs hôtes Hyper-VLa   saturation en demandes de l’CPU sur les hôtes Hyper-V n’est pas un problème.   Toutefois, il peut être utile de savoir si l’architecture de l’UC de l’hôte   de virtualisation prend en charge la technologie Hyper-Threading, car cette   fonctionnalité améliore véritablement les performances.

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff608127.aspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff607936.aspx

__________________________________________________

Point n°3) Un environnement virtuel nécessite des serveurs virtuels supplémentaires pour atteindre les mêmes performances globales que des serveurs physiques qui ont les mêmes rôles.

C’est une réalité de la virtualisation.

En raison de la charge de traitement de l’hyperviseur, un ordinateur virtuel configuré exactement comme un ordinateur physique

(même nombre de processeurs, même quantité de mémoire et même configuration de disque dur, par exemple) ne peut pas égaler les performances d’un ordinateur physique.

Source : http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff607811.aspx

Point n°4) Passez en revue les considérations relatives aux réseaux, port et pare-feu

et prendre en compte la vue d’ensemble de l’association de cartes réseau

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/hh831648.aspx

————————————————————————

Point n°5) Recommandations relatives à la connectivité réseau

Nous vous recommandons fortement d’utiliser les mêmes liaisons réseau pour les communications entre les membres du cluster WSFC et les communications entre les réplicas de disponibilité.

L’utilisation de liaisons réseau distinctes peut provoquer des comportements inattendus en cas d’échec de certaines liaisons (et ce, même de façon intermittente).

Par exemple, pour qu’un groupe de disponibilité prenne en charge le basculement automatique, le réplica secondaire qui est le partenaire de basculement automatique doit être dans un état SYNCHRONIZED. Si la liaison réseau à ce réplica secondaire échoue (et ce, même de façon intermittente), le réplica passe à l’état UNSYNCHRONIZED et ne peut pas se resynchroniser tant que la liaison n’est pas restaurée. Si le cluster WSFC demande un basculement automatique alors que le réplica secondaire n’est pas synchronisé, le basculement automatique n’a pas lieu.

Point n°6) Conditions préalables requises, restrictions et recommandations pour les groupes de disponibilité AlwaysOn (SQL Server)

Liste de vérification des conditions requises (système Windows)

Pour prendre en charge la fonctionnalité Groupes de disponibilité AlwaysOn, vérifiez que chaque ordinateur devant participer à un ou plusieurs groupes de disponibilité respecte les conditions requises fondamentales suivantes : lire la suite ici  http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff878487.aspx

Voir aussi la Liste de vérification : Conditions préalables requises (bases de données de disponibilité) http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff878487.aspx

Point n°7) Quelle que soit l’ampleur de vos efforts, l’architecture et les spécifications système restent théoriques jusqu’au déploiement de la batterie de serveurs dans un environnement de test de pré-production et jusqu’à l’exécution d’une série de tests de référence.

Le nombre de tests de référence nécessaires dépend de votre stratégie matérielle. Si cette stratégie est basée sur les besoins spécifiés, les besoins en matière de tests de référence sont réduits.

Il faudra sécuriser les liaisons en les doublant (cartes) et aussi se garantir en ce qui concerne les performances des cartes et liaisons vers le SAN. voir plus bas dans ce dossier les liens concernés.

————————————————————————–

Pierre Erol GIRAUDY

MVP_BAN_thumb.png

Sources :

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff607811.aspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff607864.aspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff607795.aspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ms189910.aspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/hh831648.aspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff878487.aspx

http://msdn.microsoft.com/fr-fr/library/vstudio/hh205662.aspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff878487.aspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/sharepoint/fp123594

http://www.gavd.net/servers/sharepointv5/spsv5_item.aspx?top=inf&itm=1573

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/ff758647.aspx

http://h18006.www1.hp.com/storage/saninfrastructure/hba.html

http://www.qlogic.com/Products/adapters/Pages/FibreChannelAdapters.aspx

http://www.fibrechannel.org/

http://www.vmware.com/support/pubs/

http://www.vmware.com/pdf/vsphere4/r41/vsp_41_san_cfg.pdf

This reference document provides information about HP SAN architecture, including Fiber Channel, iSCSI, FCoE, SAN extension, and hardware interoperability. Storage architects and system administrators can use this document to plan, design, and maintain an HP SAN.

http://h20000.www2.hp.com/bc/docs/support/SupportManual/c00403562/c00403562.pdf

Poster un commentaire

Classé dans 2013, Architecture, HYPER-V, SHAREPOINT 2013, SQL